Les daphnies

  • Sumo

 Les daphnies ! De quoi s’agit t-il exactement ?

En fait, les daphnies sont de minuscules crustacés qui appartiennent au groupe des arthropodes aquatiques. Ils ressemblent plus précisément à une puce.

Leur taille est normalement comprise entre 0,5 à 5 millimètres et leur couleur se situe entre le blanc et le transparent. Elles possèdent des branchies qui leur permettent de respirer sous l’eau et deux membres ressemblant à des bras qui leur servent de moyen de locomotion. Elles errent sous l’eau en quête de nourriture et avalent tous ce qu’elles voient. Ces petits animaux voraces mangent différents types de microorganismes ou des déchets organiques. Elles préfèrent surtout les euglènes, des organismes de couleur verte qui apparaissent dans le bassin ou l’aquarium lorsque l’eau change de couleur. Mais elles se nourrissent aussi d’algues unicellulaires, de déchets végétaux, de levure, de lait desséché, de jaune d’œufs et même d’engrais. Elles apportent les éléments nutritifs essentiels au bien être de votre poisson et représentent une alimentation de premier choix pour les poissons.

Daphnies

Les daphnies sont une espèce de plancton. Elles se développent mieux dans les eaux calmes comme celle des petits bassins. De l’eau fraîche et de bonnes conditions suffisent pour faire un sanctuaire pour ces petites bestioles.

La propagation de ces puces d’eau est importante dans l’eau alcaline dont le pH est supérieur à 7, avec une température comprise entre 19 et 22°C sous une intensité lumineuse moyenne. Elles se multiplient très si vous leur procurez assez d’oxygène et d’aliments.

Cette reproduction massive s’explique par le fait que la femelle peut pondre des œufs qui atteignent l’âge adulte au bout d’une semaine avec ou sans la contribution du male. Pendant la saison de ponte, les femelles reproduisent plus de daphnies femelles que de males. Les males peuvent aussi fabriquer des œufs « spéciaux » qui sont conçus pour assurer la survie de l’espèce en cas de changement majeur sur le plan environnemental comme la sécheresse par exemple. Ces œufs peuvent rester endormis très longtemps. Dans un environnement artificiel où les meilleures conditions sont constamment maintenues, le potentiel maximum de productivité peut être atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *