Stérilisation : pourquoi il faut le faire

Stérilisation : pourquoi il faut le faire
  • SumoMe






Nos chiennes ont besoin de soins et d’attentions mais aussi d’être préservées d’un trop grand nombre de gestations. La stérilisation s’avère une solution efficace et sans danger pour les femelles et c’est aussi un enjeu de salubrité publique.

Chaque année aux Antilles-Guyane, des centaines de chiots naissent et grandissent dans la rue ou les campagnes ; Ces chiens devenus adultes circulent parfois en meute et s’en prennent alors aux veaux voire aux bœufs. Des promeneurs ont également été attaqués par ces hordes faméliques qui n’ont d’autre avenir que de fouiller dans les poubelles pour survivre. Au bord des routes, leurs jours sont comptés et bien souvent leur vie s’arrête sous les roues d’une voiture…
Or, ces chiens ne viennent pas au monde tout seuls. Si pour certains ils proviennent de femelles errantes, pour d’autres, ils émanent de foyers confortables où, tout simplement, on n’a pas su gérer ces portées parfois très nombreuses.

Un chiot est toujours attachant
Quand la chienne de la famille met au monde ses premiers petits, c’est la joie dans toute la maison. On s’attache vite à ces boules de poils que l’on peut câliner et caresser. Les enfants s’amusent, les parents savent que cela ne va pas durer mais ne disent rien. Un beau jour, quand les adorables chiots vont fêter leurs deux mois et qu’ils sont devenus grands et costauds, voilà que l’on commence à les trouver gênants. Ils ne pensent qu’à manger, font des bêtises : il est grand temps de s’en débarrasser. En général, le plus beau mâle reste dans la famille mais tous ses frères et sœurs sont abandonnés au bord d’une route, dans le jardin d’un voisin aimant les chiens ou chez le vétérinaire.
Au bord d’une route, ces chiots à peine autonomes auront peu de chances de survie et, même s’ils atteignent l’âge adulte, ils seront vecteurs de maladies parfois contagieuses comme la gale ou la  teigne. Chez un voisin, ils n’ont pas non plus de grandes chances de rester car on n’adopte pas du jour au lendemain 5 ou 6 chiots aux origines méconnues… Quant au vétérinaire, à cet âge déjà avancé, il sera fort embêté. Il pourra éventuellement essayer de placer les chiots, mais souvent sans grand succès et recourera alors à l’euthanasie. Or, euthanasier des chiots de 2 ou 3 mois est très cruel et les vétérinaires n’aiment pas le faire.

Penser au plus tôt à la stérilisation
Dès l’âge de 5 ou 6 mois, une femelle peut tout à fait subir une stérilisation. Cette opération courante est faite sous anesthésie générale par le vétérinaire. Celui-ci procède à une ovariectomie, c’est à dire à l’ablation des ovaires, opération qui supprimera les chaleurs bi-annuelles des chiennes. Entrée le matin en clinique, la chienne ressortira le soir même sur ses quatre pattes, avec un joli pansement sur le ventre. En quelques jours, elle aura repris une activité normale et son opération ne sera plus alors qu’un lointain souvenir.
Les mâles peuvent également être stérilisés, à la fois pour éviter ces naissances intempestives mais aussi pour améliorer leur comportement. En effet, un chien agressif envers les autres chiens tirera bénéfice d’une stérilisation. Moins vagabondeur, plus responsable, le chien castré se révélera un excellent compagnon et un gardien de maison averti.

Mieux gérer les naissances
En dehors de toute stérilisation, des grossesses peuvent se produire chez la chienne et il faut alors savoir se montrer responsable. En prévoyant dès la naissance une euthanasie. Dès que la femelle manifeste son désir de mettre bas, soyez présent et récupérez les chiots au plus tôt. Emportez-les ensuite chez le vétérinaire qui leur fera une piqûre adéquate. Moyennant quelques euros (entre 2 et 4 euros par chiot), vous aurez réglé le problème de manière intelligente même si cette solution n’est jamais agréable.
Dans tous les cas, n’attendez pas, cette euthanasie se fait quand le chiot a un jour ou deux, après, il est trop tard.

Stériliser pour éviter les problèmes

Une chienne en chaleur crée souvent de nombreux désagréments dans un quartier. De multiples chiens accourent, se bagarrent autour de la chienne. De surcroît, la chienne peut subir plusieurs saillies coup sur coup et être blessée. Enfin, ces saillies occasionnent souvent  des maladies vénériennes dangereuses pour la chienne.

A savoir :

Une stérilisation coûte entre 135 et 180 euros. En Métropole, cette même opération coûte 1 fois et demi plus… Les vétérinaires locaux font donc vraiment des efforts pour enrayer le phénomène des chiens errants.

Comment fonctionnent les chaleurs ?

Les chiennes ont deux chaleurs par an, tous les 6 mois et ce cycle est immuable même en cas de gestation. Une chienne peut donc faire deux portées par an et selon la race, mettre au monde 8 à 18 chiots chaque année !

A savoir :

Il n’existe pas de diagnostic précoce possible. On découvre en général la gestation vers la 5ème semaine.

Contrairement aux idées reçues, une chienne n’a pas besoin de faire une portée dans sa vie. La stérilisation ne la traumatisera pas.





Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*