Le fourmilier : solitaire par nécessité

Le fourmilier : solitaire par nécessité
  • SumoMe






Les fourmiliers ou tamanoirs, espèces menacées, sont des mammifères édentées très pacifiques qui se nourrissent essentiellement de fourmis et de termites. Ce sont des animaux réputés pour être de grands solitaires.

Le fourmilier passe la plupart de son temps à se reposer et à chercher des fourmis. L’odorat joue un rôle très important dans la recherche de nourriture : son museau qui recèle une grande cavité nasale joue le rôle d’amplificateur d’odeurs. Il a ainsi un odorat 40 fois plus développé que les humains et est capable d’avaler près de 30 000 fourmis et termites par jour. Cependant, son odorat peut être perturbé par la présence d’un congénère. C’est une des raisons de sa solitude.

Par ailleurs, le fourmilier est un très gros dormeur qui peut se reposer pendant 15 heures par jours en moyenne mais il se réveille au moindre bruit. C’est pourquoi il préfère être seul. Il n’a pas de nids ou d’endroit fixe pour vivre en famille ou en communauté.

Le fourmilier n’aime pas la compagnie. Il lui faut détecter 300 fourmilières pour suffire à son alimentation et il préfère agir seul. Il marque son lieu de nourriture par des secrétions anales. Ils n’aiment pas trop le bruit.

Mâle et femelle ne se retrouvent que pour s’accoupler. La femelle est plutôt agressive hors de la période de chaleur : elle préfère être seule. La seule fois où elle abandonne sa solitude est lorsqu’elle allaite son unique petit.

Le fourmilier est solitaire non seulement par nécessité (question de survie) mais aussi à cause de son instinct naturel conçu pour apprécier une vie calme et réglée.




Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*