Des volontaires collectent 270 000 mégots de cigarettes en 3 heures à Bruxelles

  • Sumo

Selon un nouveau rapport, les mégots de cigarettes sont la source n ° 1 de pollution dans l’océan

Un groupe de 240 volontaires a récemment ramassé un quart de million de mégots de cigarettes dans les rues de Bruxelles en seulement 3 heures:

Ils essayaient de sensibiliser à l’idée fausse commune que les mégots de cigarettes sont des bouts de papier inoffensifs et biodégradables.

«Les fibres blanches que vous voyez dans un filtre à cigarette ne sont PAS du coton, mais un plastique qui peut persister dans l’environnement aussi longtemps que d’autres formes de plastique», déclarent des chercheurs de l’Université de Longwood en Virginie.

Les filtres sont fabriqués à partir d’un type de plastique appelé acétate de cellulose, qui peut mettre plus d’une décennie à se dégrader en fibres microscopiques en plastique. Et, comme la plupart des plastiques, il ne se biodégrade jamais complètement.

Les cigarettes sont la première source de plastique polluant les océans du monde, selon un rapport récent de NBC News

Selon Ocean Conservancy, les mégots de cigarette sont l’objet le plus cueilli sur les plages du monde.

L’organisation a retiré plus de 60 millions de mégots des plages depuis 1986.

C’est plus que tous les emballages, récipients, bouteilles, casquettes et ustensiles en plastique collectés.

Selon le Cigarette Butt Pollution Project, environ deux tiers des 5 trillions de cigarettes produites chaque année sont éliminés de manière inappropriée.

En plus de la pollution plastique, les filtres ajoutent des centaines de produits chimiques toxiques aux cours d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *