L’hibernation chez la tortue

  • Sumo

En général, les animaux dépensent beaucoup plus d’énergie qu’ils en consomment pendant les saisons froides. C’est également le cas quand ils se trouvent dans des régions où l’eau et/ou la nourriture se raréfie. L’hibernation est un phénomène qui leur permet d’augmenter leur chance de survie dans de pareilles circonstances.

En principe, seuls les mammifères peuvent hiberner. Ces animaux produisent des substances qui leur permettent d’entrer dans cet état. Leur température corporelle décroît, leur respiration et leur pulsation diminuent aussi considérablement. Pendant l’hibernation, ils éliminent les matières grasses stockées dans leur corps.

Chez les reptiles comme la tortue, le métabolisme ralentit, jusqu’à ce qu’il ne lui reste plus que très peu d’énergie. Cela est dû à la basse température. La tortue reste éveillée mais demeure très léthargique.

Pour la plupart des reptiles, l’hibernation est nécessaire pour la reproduction. Les saisons chaudes stimulent l’ovulation de la femelle et la production de sperme chez les mâles.

Parmi les tortues aquatiques et terrestres qui hibernent figurent : les tortues de Russie, les tortues du désert, la tortue d’Hermann, la tortue Grecque ou le Testudo marginata, les tortues de Texas, les tortues Gopher, les tortues de bois, les tortues à tempes rouges et les tortues ponctuées.
Le début et la durée de l’hibernation dépendent des espèces. Par exemple, les tortues de l’Amérique du Nord commencent à hiberner en octobre et elle peut durer jusqu’à 8 semaines.

Comme les tortues ont le sang froid, elles ont besoin de se protéger des températures extrêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *