5 septembre 2012

La Réunion – Sublimes randonnées !

Par Enzo

Randonnée réunion

Quand on pense à l’île de la Réunion, on imagine tout de suite des plages de sable doré, des eaux turquoises et on a raison ! L’île de la réunion est une destination très prisée des touristes amateurs de farniente, de plongée et de toute autre forme de sport nautique. Néanmoins, ses plages ne sont pas ses seuls atouts, la beauté de ses paysages et son Volcan, en font un lieu privilégié pour les randonnées. Dans un premier temps à ne surtout pas manquer, la visite de Saint-Denis. Les touristes commencent par le Barachois, devenue aujourd’hui une grande esplanade entourée d’anciens bâtiments. Ils entament alors une promenade entre la route et le rivage.

De la préfecture, en remontant la rue de la Victoire, vous verrez d’autres bâtiments anciens, si vous vous aventurez dans les petites rues arrêtez-vous dans un petit restaurant chinois, ils sont nombreux et typiques.  La ville de Saint-Denis est bordée de montagnes, c’est en grimpant au sommet de l’une d’entre elles que vous aurez le meilleur point de vue. La route de la Montagne est caractérisée par sa coulée de lave solidifiée qui se jette directement dans la mer. Cette vieille route a été jusqu’au milieu du siècle dernier, l’unique lien entre Saint-Denis et le reste de l’île.

Près de 27 kilomètres de plage se trouvent à l’ouest de Saint-Denis, là-bas la température de l’eau varie entre 20° et 26°C. Certaines plages sont même constituées de sable noir, comme celle de l’Etang-Salé ou de Saint-Paul. Les lagons de Saint-Gilles comblent aussi les baigneurs.La plage de sable noir de Saint-Paul, située à trois kilomètres seulement de Saint-Denis, est une base nautique pour dériveurs. Le port de plaisance de Saint-Gilles est beaucoup plus touristique, de nombreuses activités nautiques y sont proposées. Des aménagements modernes ont été mis en place pour accueillir au mieux les touristes : boutiques, restaurants, clubs, locaux, aquarium, capitainerie…

Boucan-Canot et les Roches-Noires possèdent un petit récif corallien, ses plages sont constituées de sable doré, ce sont d’excellents endroits pour pratiquer la plongée ou le surf. Au sud de Saint-Gilles se trouve un lagon de 15 kilomètres de long. Non loin, vous pourrez louer des planches à voile, des pédalos… Le décor est somptueux, la détente totale.

Plus loin vous trouverez la plage de Saint-Leu, elle aussi protégée par un lagon, sans doute le mieux préservé de l’île. Sa plage de sable de noir (l’Etang-Salé) rencontre un certain succès auprès des touristes. À ne pas manquer sur la route Hubert-de-Lisle, la commune de Trois-Bassins, primée au concours Villes, Villages et Maisons Fleuries. Vous y respirerez le doux parfum des fleurs.

Au sud, Saint-Pierre est idéalement placé entre la mer et la montagne, le choix des activités est vaste. La ville est principalement une station balnéaire. La côte sauvage est superbe et les plages de Grand-Anse et deManapany, au sud de la ville, sont parfaites pour se reposer. La montée vers les sommets montagneux se fait progressivement, contrairement à Saint-Denis où la montée était plus brutale. Les plus beaux paysages à voir au sud de l’île sont la côte sauvage de Grand-Bois au Tremblet et les forêts (Saint-Philippe, Mare-Longue, Basse-Vallée). De nombreux villages fleuris sont aussi à visiter.

Après avoir parcouru les falaises de Saint-Philippe, vous vous dirigerez sur la Route Nationale, celle-ci traverse leGrand-Brûlé, zone dans laquelle des couches de lave s’amoncellent depuis des décennies. Sur une trentaine de kilomètres environ, vous ne verrez aucune habitation, ce qui confère une ambiance surréaliste au lieu.

Le village de Piton-Sainte-Rose à l’est de l’Île, est entouré par une de ces fameuses coulées de lave, cicatrice récente datant d’avril 1977, lorsque le volcan le «Piton de la Fournaise» est entré en éruption. Entre Saint-Benoit et Bras-Panon, vous serez charmé par la belle rivière des Roches. Son embouchure est le lieu de rendez-vous des pêcheurs aux bichiques (poisson très apprécié dans la cuisine réunionaise). Vous pourrez y faire du kayak et de la planche à voile, en eaux douces. Si vous remontez la petite route à Beauvallon, vous déboucherez sur une superbe cascades bordées d’orgues basaltiques. Certains bassins ne sont accessibles qu’à pied, comme le bassin La Mer.

Le cœur de la région est majoritairement peuplé par des tamouls. Ce sera peut-être l’occasion pour vous de visiter leur temple religieux. C’est une région où les cannes à sucre font partie intégrante du paysage.
Les randonneurs pourront marcher le long des pentes duTampon, en passant par les landes de la Plaine-des-Cafres où poussent arums et genêts, ils verront aussi les paysages lunaires du volcan, ainsi qu’un décor plus fleuri sur la Plaine-des-Palmistes. Vous l’aurez compris, une randonnée sur l’Île de la Réunion n’est jamais monotone, le paysage reste varié.

Pour entamer une randonnée sur la route du Volcan, il faut partir du village de Bourg-Murat. De nombreux sentiers de randonnées vers le Piton-des-Neiges etCilaos partent aussi de cet endroit. Afin d’admirer un paysage fantastique, hors du commun, rendez-vous sur la Plaine-des-Sables, les résidus de rouge et de noir qui s’emmêlent les uns les autres, offrent un spectacle absolument sublime. En remontant près d’anciens cratères, vous arriverez à la caldeira centrale de l’Enclos.

Les Cirques de la Réunion sont au nombre de trois, ces excavations de plusieurs kilomètres de diamètres sont à voir absolument, il y en a un dans la ville de Cilaos. Des cures thermales sont proposées, la température de l’eau varie entre 31° et 38°C.  Salazie héberge un autre Cirque, c’est le plus accessible depuis Saint-Denis. Et enfin Mafate, le dernier Cirque, n’est accessible qu’à pied.

Afin de réussir pleinement votre séjour, n’oubliez pas d’effectuer le tour de l’île. En une journée vous aurez parcouru tout le littoral. Cette petite excursion vous permettra de découvrir les principaux attraits de la Réunion.

La Réunion est une île tropicale pas comme les autres, sa diversité, ses richesses naturelles, font d’elle une destination très prisée. De nombreux loisirs sont possibles au sein d’une nature sauvage, jusqu’à présent préservée.