Chili – Déserts et plateaux pour un séjour inoubliable

  • Sumo

Le Chili est un étroit couloir de 4000 km de long sur 200 km de large, situé entre l’Argentine et la Bolivie, le pays est en bordure de l’océan Pacifique. À l’ouest, la côte offre un spectacle superbe et à l’est vous entrez dans les hauts plateaux des Andes, qui ont gardé leur aspect sauvage. Le peuple chilien est accueillant et chaleureux, les traditions des autochtones ont été préservées dans les Andes et la plaine du Sud. Ce qui confère de l’authenticité à votre voyage. La faune, ainsi que ses parcs nationaux plairont aux randonneurs, la région de la Patagonie étant conseillée si vous désirez faire de la marche.

Chili

Le Chili se divise en 15 régions, l’idéal pour un séjour d’une dizaine de jours est de concentrer ses visites sur une seule et même région. C’est un Pays aux paysages multiples, dans lequel il peut faire très froid ou très chaud, selon la région que vous visitez.

Le Norte Grande est la région du Chili située à l’extrême nord du pays. C’est une des zones les plus arides du pays. Là-bas, le désert d’Atacama reste une visite incontournable, il s’étend du nord du Chili jusqu’au sud du Pérou. C’est le lieu le plus sec de la Terre, sur certaines zones du désert il ne pleut jamais. Le plus impressionnant : il n’y a aucune végétation, et ce, sur de grandes surfaces, contrairement à certains autres déserts d’Afrique par exemple. En altitude, si vous entrez dans les terres, quelques oasis émergent, ce qui permet aux habitants de cultiver une petite partie du sol. Les Aymaras cultivent leurs légumes en usant d’une méthode ancestrale propre aux Améridiens, ils disposent leurs cultures sur des carrés de terre disposés les uns au-dessus des autres, sur des collines.

Plus au nord, à proximité de la Bolivie, vous vous mêlerez au peuple indigène. Vous pourrez visiter Arica, située à l’extrême nord du pays. Arica est une station balnéaire très célèbre au Chili. Il y fait 21° toute l’année.

Si vous suivez la route qui part d’Arica pour aller jusqu’au lac Chungara, vous découvrirez des villages pittoresques, dans lesquels, parfois, se trouvent des ruines précolombiennes. Le parc national de Lauca, réserve de la biosphère déclarée par l’UNESCO, est à visiter. Six volcans entourent le lac de Chungara. Plus de 150 espèces d’oiseaux y vivent, ainsi qu’une faune rare et diversifiée. Vous rencontrerez aussi sûrement les Indiens Aymaras qui pratiquent l’élevage des lamas et des alpagas.

Pour encore plus d’authenticité, n’hésitez pas à visiter San Pedro de Atacama, c’est un petit village isolé du monde moderne. Vous serez pleinement baigné dans la culture atacamène. Les rues ne sont pas goudronnées, simplement de la terre battue, il y fait très chaud le jour, mais aussi très froid la nuit. N’oubliez donc pas les pulls ! La Casa Pedro de Valdivia est à voir, elle est typique de l’architecture inca. Sur place se trouve aussi une ancienne église, ainsi que le musée archéologique du Père Gustavo Le Paige. À proximité, vous aurez la possibilité d’aller admirer les ruines d’une ancienne forteresse indienne datant du 12e siècle : la Punkara de Quitor.

En partant de San Pedro, vous aurez une des plus belles vues sur les paysages du Nord, vous découvrirez la vallée de la Luna, qui comme son nom l’indique donne l’impression d’être sur la lune : dune, roches, minéraux forment un décor presque irréel. En continuant un peu vers l’ouest, au nord de Calama, vous pourrez visiter une mine de cuivre àChuquicamata.
Et au sud de San Pedro, un village magnifique nommé Toconao mérite qu’on s’y arrête. Il est entièrement construit de pierres volcaniques (liparita). Pas loin se trouve le lac Salar de Atacama, lac salé bien souvent à sec. Le sol est recouvert de sel de cristaux. Seule une végétation unique et adaptée peut y pousser. Ensuite, si vous continuez votre chemin vers la Laguna Chaxa, vous verrez peut-être des flamants roses, ce lieu étant un point de ralliement quand c’est la période des migrations.

Le Norte Chico, autre grande région du Chili, possède deux grandes villes : la Serena, où les touristes auront plaisir à se détendre sur sa plage, et Copiapo, qui se situe à l’intérieur des terres. Sur le littoral, vers le sud, le parc national de Fray Jorge désigné lui aussi comme réserve de la biosphère par l’UNESCO, offrira aux touristes une belle idée de randonnée. De Copiapo, si vous souhaitez rejoindre le littoral, il faut se déplacer jusqu’à Caldera, sa plage remporte énormément de succès l’été. En avançant vers le nord, le Parc National Pan de Azucar sera un beau moment d’évasion, pour celles et ceux qui iront le visiter. C’est une réserve naturelle de 44 000 hectares, où se côtoient pingouins, loutres, lions de mer et phoques, sans compter les nombreuses espèces d’oiseaux marins.

Valparaiso qui se trouve aussi dans la région de Norte Chico est une petite ville portuaire pittoresque. Pour atteindre les hauteurs de la ville, vous devrez prendre les funiculaires. Vous aurez plaisir à vous promener le long de ses ruelles tortueuses et serez charmé par les belles demeures coloniales construites aux bords des collines. Sur place, dans le quartier des marins, se trouvent des musées sur différents thèmes : Histoire Naturelle, Beaux-Arts et Marine. De plus la maison du poète Pablo Neruda, méritera aussi une petite visite.

Non loin, la ville de Vina del mar permettra aux touristes de se détendre sur ses longues plages de sable fin.

Santiago, une des villes les plus connues du Chili, ne vous dépaysera pas trop ; entièrement européanisée, cette ville ressemble à nos grandes métropoles, comme Paris ou Rome. Si vous séjournez à Santiago, les principales attractions sont la visite des musées et monuments, comme le Musée d’Art Précolombien ou le palais présidentiel. Tout autour de la ville, la vallée du Maipo est un lieu qui offre calme et détente. Vous pourrez y faire de la randonnée, de la natation, de l’équitation, ainsi que d’autres activités en plein air. C’est un endroit pour s’aérer. Lors de vos promenades, tout le long de la route, vous verrez des habitants qui tiennent des stands pour vendre leurs produits régionaux : pain, confitures, miel, tapis, poncho, etc.
Au sud de Santiago, se situe la région des vignobles, sur place, vous aurez l’occasion d’y déguster les meilleurs vins du Chili. Parmi les domaines les plus réputés : la vina Undurraga, le Cousino Macul ou le Santa Ritta.

Plus au sud dans la vallée centrale, vous trouverez les stations de ski du Chili. Encore plus loin, dans la région des lacs, vous aurez l’impression de déjà-vu. En effet, toute cette partie du Chili ressemble aux paysages du Canada ou de la Suisse (cascades, montagnes, forêts, etc.). Le climat est semblable à celui de l’Europe du Nord.

Concernant l’artisanat, si vous souhaitez rapporter un objet typique du pays, au nord, dans la région d’Arica, les étoffes, les pulls, les ponchos en laine de lama sont une spécialité. Vers San Pedro de Atacama, on réalise le plus souvent des tapis, des pulls ou des sculptures en pierre. Enfin dans la région de Serena la fabrication de panier ou de malle en osier est typique.
Aux alentours de Santiago, vous trouverez plus particulièrement des bijoux ou des objets en Lapis Lazulli, matière qu’on ne trouve pratiquement qu’au Chili.
Dans le sud du pays, la spécialité des artisans locaux est le travail des objets en bois, des bijoux, des tapis, des instruments de musique et des poupées. Donc, quelle que soit la région dans laquelle vous séjournerez, vous trouverez sûrement de quoi acheter un objet original, propre à l’artisanat chilien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *