Mali – Festival dans le désert !

  • Sumo

Le festival dans le désert au Mali, existe depuis 2003, chaque année les Touaregs du Mali, du Niger, de Mauritanie et d‘Algérie se regroupent pour faire la fête pendant trois jours et trois nuits à Essakane. C’est l’occasion de découvrir la culture Touareg et la musique orientale, énormément de visiteurs viennent assister au festival dans ce but. En janvier, danses, courses de chameaux, fêtes et musiques vibrent dans le désert. Le soir, quand le soleil se couche, sont organisés les concerts, émerveillé par la clarté du ciel et ses milliers d’étoiles, vous serez bercé par des chants issus d’un autre temps, d’autres contrées…

Festival du désert- Mali

Les Touaregs aiment se réunir tous les ans, afin de partager un moment convivial entre eux, au départ ce rendez-vous n’était pas ouvert au reste du monde. C’est en janvier 2001 qu’une association locale a fait de cette fête un événement public, grâce au groupe de musique Lo’Jo d’Angers qui accepta d’y participer. Les deux premières années le spectacle était itinérant, maintenant, il se déroule chaque année à Essakane, près de la ville deTombouctou au Mali. Le festival est un mélange des cultures et des musiques africaines et sahariennes. Les tentes se déploient et, un campement regroupant tous les artistes nomades se forme rapidement dans le désert. Des troupeaux de chameaux portent l’équipement nécessaires au bon déroulement du festival. Ici, pas de jeep ou de 4×4, vous plongerez directement dans la vie touareg.

Le premier jour, le matin, ont lieu les débats, certains touaregs règlent leur compte avec d’autres nomades, ce moment est un moyen d’amorcer les conflits dans leur communauté. Les sujets les plus graves y sont abordés, chaque partie explique son point de vue et ensuite, un consensus est trouvé. Dans la journée, débute les festivités: parades, courses de chameaux et jeux variés. À ce moment-là, les différentes familles nomades nouent de véritables liens entre elles. Les relations deviennent fraternelles entre chaque membre de la communauté.
Durant le festival, la musique et les chants traditionnels sont privilégiés. Vous entendrez l’écho des voix des tindés(chanteuses touaregs) retentir dans le désert.

Au moment du festival, vous découvrirez aussi l’artisanat touareg, plusieurs artistes locaux exposent leurs œuvres et les mettent en vente dans Essakane.

Les concerts réunissent des artistes issus du monde entier. Quand la nuit commence à voiler la lumière faiblissante du soleil, les artistes africains et internationaux se réunissent sur une scène. Sonneront, durant le spectacle, les rythmes envoûtants des musiques africaines.
Après les concerts, l’ambiance chaleureuse, laisse la possibilité aux visiteurs de côtoyer de plus près les artistes et, pourquoi pas d’échanger quelques mots avec eux.

Des artistes connus au Mali, comme Toumani Diabaté, joueur de kora (luth constitué de 21 cordes), Habib Koité, guitariste de talent, Haïra Arby, très grande chanteuse ou legroupe Tartit, ont participé aux éditions précédentes du festival. D’autres artistes originaires de Mauritanie ou du Niger viennent aussi participer à l’évènement. Les années précédentes, près de 4000 nomades ont animé le festival. Environ 1000 visiteurs avaient fait le déplacement pour venir les écouter.

Le festival d’Essakane est très intimiste, c’est un rendez-vous hors norme, à voir au moins une fois dans sa vie, pour partager des moments inoubliables avec les Touaregs.

Les visiteurs atterrissent la majorité du temps à Mopti, petite ville située à 600 kilomètres d’Essakane, il faut donc effectuer le reste du trajet en 4×4. Le mieux est de négocier le prix du voyage avec votre futur conducteur. De même, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises, payer une moitié au départ et l’autre moitié à l’arrivée. Si vous voulez prendre un moyen de transport plus traditionnel, alors vous aurez toujours la possibilité de louer des chameaux àTombouctou afin de vous rendre au festival. Vous ferez 75 kilomètres à dos de chameaux, dans le désert du Sahara. Il faut compter un jour et demi pour effectuer le trajet.

Le tarif est d’environ 35 euros par jour et par chameau. Aucun bus ne fait le trajet Tombouctou-Essakane, seuls les départs en chameau ou en 4×4 sont proposés.

Une fois arrivé à Essakane, à moins d’être accompagné d’un guide, vous ne pourrez plus retourner sur Tombouctou pour dîner. Tout est prévu sur place. Beaucoup de restaurants vendent de la nourriture et des boissons au sein même d’Essakane.
Plusieurs agences de voyages proposent, un accès direct au festival, dès votre arrivée à l’aéroport de Mopti, ainsi que la prise en charge de votre hébergement et de la nourriture à Essakan. Le prix du pass pour assister au festival est de 149 €.

Si vous passez quelques jours au Mali, n’hésitez pas à vous rendre à Djenné pour y admirer sa magnifique mosquée, la plus grande du monde en terre crue. C’est un monument incontournable, au Mali.

Le festival au désert au Mali est un spectacle authentique, vous dormirez sous la tente, écouterez des chants traditionnels, assisterez à des courses de chameaux… Vous serez directement immergé dans une autre culture. L’évènement est d’autant plus impressionnant qu’il se déroule au Sahara. La scène est entourée de gigantesques dunes de sable, la magie du désert opère, les musiques résonnent dans l’infini. Vous ressentirez une émotion incomparable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *