Madagascar – Découverte de l’ île rouge !

  • Sumo

Madagascar est la quatrième plus grande île du monde. On l’appelle aussi «l’île rouge». Croisement entre l’Asie et l’Afrique, elle séduit. Ses paysages changent d’une région à l’autre. La région des Hautes Terres, où  se situe la capitale malgache Tananarive (Antananarivo), possède de nombreuses rizières. Le Grand Sud est une vaste étendue aride, l’Est présente une végétation beaucoup plus riche. Le Nord est très diversifié, sa proximité avec la mer en fait une destination touristique très agréable. Enfin, le charme de l’ouest émane principalement des magnifiques baobabs qui se dressent au milieu de la savane.

Madagascar

Madagascar rime avec exotisme, c’est une destination qui a été jusqu’à présent préservée du tourisme de masse. Vous y serez bien accueilli, la population surnomme les visiteurs «Vahiny» signifiant «invité».
«L’Île Rouge» est le sanctuaire de nombreuses richesses naturelles encore protégées, y passer un séjour d’une semaine ou plus, c’est vouloir découvrir un lieu unique aux paysages incroyables.

À Madagascar le climat est tropical, il y a une saison sèche de mai à octobre et une saison des pluies de novembre à mars. Il y fait chaud toute l’année. Le Nord et la côte Ouest sont des régions plus arides que la côte Est, qui elle, est beaucoup plus humide. Lapointe Sud de l’île est semi-désertique, elle ne reçoit que quelques heures de pluie chaque année.

La région des «Hauts Plateaux» est tempérée, en dépit de son nom, son relief est plutôt varié et se situe à plus de mille mètres d’altitude. Une grande quantité de rizières se trouvent sur les plaines inondables, tandis que les collines et les vallées restent des bouts de terres vierges.

Les villages dans cette région sont très typiques, les habitants sont dans leur grande majorité des agriculteurs. Si vous y allez lors des moissons, vous découvrirez une population tout entière occupée aux travaux des champs. Les méthodes ancestrales utilisées vous plongeront dans le passé. Là-bas, les traditions et les croyances tiennent une place importante. La cérémonie de retournement des morts, le «famadihana», est encore pratiquée sur l’ensemble de la région. Pour honorer leurs ancêtres, les vivants réchauffent les défunts en les recouvrant d’un nouveau linceul. C’est un astrologue («Mpanandro») qui détermine le jour et l’heure de la fête. Des groupes de musiciens, les «mpihira gasy», rythment la cérémonie qui parfois dure plusieurs jours.

La capitale de Madagascar, Tananarive se situe sur les Hautes Terres, à 1245 mètres d’altitude. «Tana» est la ville des «mille guerriers», centre géographique du pays, elle est le principal point d’arrivée des touristes. Se déplacer en voiture dans la ville, s’avère être un véritable casse-tête, le mieux est de visiter les lieux à pied, vous emprunterez des sentiers bordés de petites maisons pittoresques et traverserez des collines verdoyantes. Vous n’arrêterez pas de monter ou de descendre des escaliers, parfois quelques marchands attendent assis sur les marches. Une immense rizière entoure le centre-ville, Tananarive ressemble à une ville de province, où les espaces verts ont, pour le moment, été préservés. Malheureusement, Tananarive reste une ville du tiers-monde, beaucoup de mendiants font l’aumône dans la rue. Évitez donc de vous promener avec des bijoux de valeur.
Plusieurs bâtiments sont à visiter au sein de la capitale, comme l‘Anatirova ou le palais de la reine ; bien qu’une grande partie du monument ait été détruite lors d’un incendie en 1995, le palais fait partie du patrimoine malgache. Il est actuellement en cours de restauration. La plupart des autres bâtiments portent les traces de la colonisation, plusieurs temples et cathédrales sont à voir. Néanmoins, pour plus d’authenticité, n’hésitez pas à vous rendre sur le marché de la Digue et celui d’Analakely, les stands débordent d’épices, de fruits, de légumes et d’objets divers. C’est l’endroit idéal pour découvrir l’artisanat malgache. En particulier les superbes sculptures sur bois. Le lac Anosy, situé aux frontières de la ville, est de toute beauté, plus particulièrement le soir quand le soleil se couche, vous vous y promènerez avec plaisir.

Les randonneurs iront volontiers marcher sur le massif d’Angavokely, cet endroit sauvage possède quelques vestiges du passé, ainsi que des grottes à visiter. À moins d’une heure de route de Tananarive, vous admirerez une extraordinaire flore. Vous pourrez aussi visiter le parc zoologique et botanique de Tsimbazaza, où la faune et la flore de Madagascar y sont assez bien représentées.

Dans la proche banlieue de Tananarive, la ferme aux crocodiles est une visite incontournable. C’est une ferme d’élevage, vous y verrez des lémuriens, des caméléons, des autruches, des crocodiles… Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir des cuirs de crocodiles et de goûter à sa viande.
La baignade sera une activité toujours apprécié étant donné la chaleur qui peut régner sur l’île, si vous souhaitez découvrir une zone sauvage et tranquille, dirigez vous vers les chutes de la Sisaony, cette cascade située en pleine forêt est un endroit très agréable pour venir s’y baigner.

Sur la rivière Lily, à proximité du lac Itasy, vous pourrez pratiquer le rafting. Madagascar regorge de splendides rivières et de chutes d’eau. C’est une île où tous les sports en plein air sont praticables : parapente, escalade, pirogue à voile, canyoning, spéléologie… La richesse et la diversité des paysages offrent beaucoup de possibilités.

La province de Diego-Suarez, au nord de Madagascar, est la région la plus proche de la mer. À Nosy-Be vous découvrirez de très belles plages bordées de cocotiers. Vous pourrez y pratiquer de la plongée sous-marine, riches en coraux et en poissons, les fonds marins de Nosy-Be possèdent de nombreux trésors.

La côte Est de la grande île est un endroit paisible ou peu de touristes s’y aventurent. Sur l‘île de Sainte-Marie, vous serez en osmose avec la nature, nul activité à faire en dehors de partir à la découverte de la nature et de profiter des somptueuses plages de sable fin. C’est aussi le meilleur endroit pour admirer les baleines de juillet à mi-septembre. Après Nosy-Be, c’est sans doute le meilleur endroit pour se baigner et pratiquer la plongée. Les enfants seront impressionnés de visiter le cimetière de forbans, beaucoup de pirates et de corsaires y sont enterrés avec au-dessus de leurs tombes le fameux symbole d’une tête de mort traversée par deux os de tibias croisés.

Le Sud et l’Ouest de l’île sont des contrées sauvages, si vous êtes à la recherche d’authenticité et souhaitez vous mêler à la population ou découvrir leurs coutumes, alors n’hésitez pas à vous rendre dans ces deux régions. Vous y verrez des Baobas alignés en pleine savane et serez en admiration devant la faune sauvage qu’elle abrite.

La région du Nord est la zone la plus touristique de Madagascar, sûrement parce que le principal aéroport se trouve  dans la capitale Tananarive. Cependant, toutes les régions de «l’Île rouge» ont du charme, chacune avec ses particularités. Les randonneurs et les sportifs seront toujours satisfaits, Madagascar offre de nombreuses possibilités de randonnées et de loisirs en plein air. Les amateurs de farniente, en revanche, apprécieront se reposer sur les plages de Nosy-Be ou de Sainte-Marie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *