Kenya – Un safari avec les grands fauves

Kenya – Un safari avec les grands fauves
  • Sumo






Se trouvant en Afrique de l’Est, c’est au Kenya que vous verrez le fameux Kilimandjaro, point culminant du continent africain, et ses neiges éternelles. Mis à part le bush et la savane qui le constitue, le pays possède aussi de grands canyons, des volcans actifs ainsi que la prodigieuse vallée du Grand Rift. Figurant parmi les plus grandes destinations touristiques africaines, le Kenya se distingue particulièrement par ses safaris. Sa faune est en effet riche de ses animaux majestueux et sauvages de l’Afrique, à l’instar des léopards, des lions, des éléphants, des buffles et des rhinocéros. On peut y trouver également des zèbres, des girafes, des antilopes et des hippopotames.

Kilimandjaro

Paisibles, lorsque rien ne vient perturber leur vie sauvage, les félins éveillent spécialement l’admiration des chasseurs africains tant ils peuvent être redoutables. Vous pouvez néanmoins les contempler à une certaine distance à travers des safaris organisés. Vous aurez le choix entre deux types de safari dont celui effectué par groupe de quatre à six personnes et les safaris privés.

Que vous alliez à la découverte de la faune et de la flore sauvage kenyane en compagnie d’autres touristes ou en solitaire – rien que vous et un guide anglophone –, partez très tôt le matin, vers les 6 heures afin de profiter du spectacle de l’éveil des animaux et des belles couleurs matinales pour faire d’excellentes photos. Selon les saisons, la brousse kenyane se pare de différentes couleurs et en général c’est la couleur jaune qui prédomine durant la saison sèche et chaude de décembre à début avril. L’idéal pour admirer les animaux est de le faire quand les herbes de la savane sont encore assez courtes, afin de ne pas les dissimuler, et aussi lorsque le soleil illumine la journée. Évitez donc le mois de mai très pluvieux au Kenya et si vous venez entre  début de janvier et la fin du mois de mars, vous aurez certainement l’occasion de voir des lionceaux et autres petits félins adorables auprès de leurs parents. Autrement, chaque saison est propice pour explorer et découvrir les nombreuses facettes de cette partie de l’Est de l’Afrique. A bord d’un véhicule, prenez un guide expérimenté en parfaite connaissance des habitudes des animaux : les endroits habituels où ils aiment se prélasser, ou les lieux qui valent la peine d’être visités au cas où les fauves, les gazelles ou les zèbres joueront à cache-cache, pour une expédition en pleine brousse. Dans le cas où vous n’avez pas la possibilité de faire un assez long séjour au Kenya, sachez qu’un safari ne vous prendra pas beaucoup de temps. Et pour optimiser votre temps et être en première loge pour apercevoir les animaux qui s’éveillent à peine au petit matin, passez la nuit dans un lodge ou pourquoi pas sous une tente de camping, pour expérimenter pleinement la vie en brousse tout en bénéficiant quand même du confort moderne de ces logements aménagés au sein d’un parc ou d’une réserve.

Les réserves et parcs sont nombreux au Kenya, les réserves s’étendent autour du lac Nakuru, domaine des flamants roses graciles et sur lequel vous pouvez d’ailleurs naviguer. Traversant la Rift Valley pour vous y rendre, des magnifiques points de vue s’offriront aux objectifs de votre appareil photo pour des souvenirs inoubliables, qui resteront également gravés dans votre mémoire.

Du côté du Kilimandjaro s’étend le parc Amboseli dans lequel vous verrez les plus beaux animaux du Kenya, où les majestueux éléphants déjeunent goulûment des feuilles des sommets des arbrisseaux, tandis que les antilopes s’occupent des herbes naissantes entourés par les léopards qui traînent au bord du lac salé. Avec les enfants, venez rendre visite aux jeunes girafes de « Giraffe Center » en leur donnant à manger pour le plaisir d’admirer de près ou encore faites un saut au parc de Nairobi avec ses serpents, en passant par l’orphelinat des animaux qui recueille des bébés éléphants devenus orphelins à cause des braconniers. Les passionnés d’alpinisme ou de trekking iront certainement au Mont Kenya, le second plus haut sommet d’Afrique. Si l’escalade est strictement réservée aux plus expérimentés, les autres visiteurs ne seront pas déçus par la vue des divers espèces d’animaux sauvages évoluant dans les prairies bordant la montagne, les uns pas très loin des autres à l’instar des rhinocéros noirs, des buffles et des éléphants.

Laissez un peu de côté les animaux et allez à la rencontre des hommes qui les côtoient chaque jour. La tribu Masaï, un peuplade authentique du continent africain se reconnaît facilement à la grande taille des masaïs, ces grandes boucles qui pendent à leurs oreilles et les vêtements de couleur rouge qu’ils portent. Vivant à l’intérieur de la réserve Masaï Mara, à cheval entre la Tanzanie et le Kenya, venez entre juin et début septembre non seulement pour leur rendre visite, car vous pourrez également assister à la fantastique migration des gazelles, des impalas, des gnous ou encore des zèbres qui passent la rivière Mara aux yeux des hippopotames savourant la fraîcheur des eaux et des crocodiles brûlant au soleil.

Un véritable safari est assurément fatigant et dans ces conditions, il serait temps de rejoindre la fraîcheur des villes côtières avec ses plages pour bénéficier d’un peu de détente à l’abri des cocotiers. Le Kenya, c’est aussi des kilomètres de côtes au bord de l’océan Indien. En direction de Lamu, via les airs ou par la mer, cette très ancienne citée portuaire du Kenya est située sur une île portant le même nom. Elle vous accueillera dans une ambiance traditionnelle à travers ses bâtiments comme le Swahili House Museum. Un cimetière des ânes peut en outre être visité un peu en retrait de la ville. Faisant partie de l’archipel Lamu, formé par quatre îles, l’île Lamu vous offrira une petite parenthèse de paix avant de continuer votre voyage vers les parcs Tsavo, à moins que vous ne vouliez rester un peu sur Mombasa. Les parcs Tsavo se subdivisent en deux parties, celui de l’ouest et de l’est constituent l’une des plus larges réserves d’animaux sauvages du continent.

Si la région ouest du parc est occupée principalement par les crocodiles et les hippopotames se baignant dans la source Mzima, les éléphants rouges ont pour leur part élu domicile du côté est. On les appelle ainsi, car à force de se rouler dans de la terre rouge, celle-ci s’accroche à leur peau et en devient rouge. A cheval entre la ville de Nairobi et de Mombasa, les parcs Tsavo sont appréciés par les touristes qui veulent tirer parti de la proximité de l’océan et du safari au cours de leur séjour. Et sur les côtes du Kenya, au sud : Mombasa, une ville portuaire et commerciale. Vous pourriez y effectuer des balades nautiques en couple ou en famille sur des bateaux aux lignes traditionnelles arabes. Quant aux sports nautiques englobant les activités telles que la plongée sous-marine ou la pêche au gros, passez du côté des îles voisines Funzi ou Kisite, qui possède un parc sous-marin. Les stations touristiques en bord de mer telles que Diani ou de Nyali Beach vous gâteront par les multiples activités et prestations qu’elles offrent.

Après les sorties en mer, les visites des monuments historiques, des musées, etc. vous aspireriez certainement à proftiter d’une bonne table. Sachez que la cuisine kenyane traditionnelle est essentiellement basée sur la semoule de maïs. Celle-ci sera souvent consommée avec des épinards et sera le principal ingrédient d’un ragoût. Et si l’Ugalise présente comme le met traditionnel du pays, goûtez également le Nyama choma national, la viande grillée locale. Et dans les nombreux restaurants de la capitale ou des autres grandes villes, ne vous étonnez pas si vous trouvez de la viande exotique comme celle d’autruche ou de gnou au menu.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*