Donner du pain aux oiseaux aquatiques n’est pas un geste d’amour: en France, 30 cygnes sont morts à cause des touristes

  • Sumo

En voyant des oiseaux aquatiques au bord d’un étang ou d’une rivière, nous ne pouvons résister à l’envie de les nourrir, convaincus qu’ils ont faim et sont rapides pour qui sait combien de temps. D’autres fois, apporter de la nourriture de la maison n’est qu’un prétexte pour observer de plus près ces beaux animaux.

Ce qui semble être en réalité un geste innocent – par contre, qui leur fera un peu de pain – est en réalité une attaque contre la vie des animaux, à tel point qu’il a mérité des panneaux d’interdiction dans les lieux publics.

Mais pourquoi est-il interdit de donner du pain, ou en général de la nourriture de la maison, aux oiseaux d’eau? Une histoire qui s’est passée en France nous donne l’occasion de l’expliquer.

À Erstein, en Alsace, une trentaine de cygnes sont morts. À première vue, ce qui semblait être une épidémie s’est avéré être un incident entièrement évitable si les touristes avaient simplement lu les affiches postées au bord de la rivière.

Comme c’est souvent le cas dans les parcs et les lieux publics donnant sur un ruisseau, les interdictions limitent la possibilité de nourrir la sauvagine. Une interdiction qui va à l’encontre de la tendance par rapport à ce que nous avons l’habitude de faire et que nous avons toujours vu dans les films: jeter la chapelure sur des cygnes, des canards ou des oies pour les nourrir ou les rapprocher.

C’est précisément ce geste « d’amour » envers les animaux qui a amené les cygnes français au plus tragique des épilogues.

Pourquoi est-il interdit de nourrir les oiseaux d’eau?

Les dirigeants de la Ligue française de protection des oiseaux (LPO) l’ont expliqué à l’occasion de l’accident survenu en Alsace: les cygnes sont morts des suites d’une bactérie qui s’est multipliée dans leur tube digestif. La bactérie se développe à l’origine dans le pain laissé longtemps au contact de l’eau, qui peut ensuite être ingérée par les oiseaux gourmands.

En effet, les animaux aquatiques sont très avides de pain, sans se soucier de l’effet que cela peut avoir sur eux: en plus de les rendre dépendants des êtres humains, le pain qui leur est donné les rend malades.

Il est facile de remarquer des oiseaux d’eau présentant la caractéristique « aile d’ange », déformation qui plie l’aile vers l’extérieur au lieu de la maintenir adhérente au corps: selon des études, elle serait due à une mauvaise alimentation, riche en sucres et glucides, en raison de l’habitude des êtres humains de jeter des morceaux de pain dans l’eau ou ce qu’ils ont sous la main.

Comme spécifié par la LPO elle-même, cela ne signifie pas que nous devons complètement arrêter de nourrir les oiseaux aquatiques, même s’il est préférable de l’éviter:

« La faune aquatique n’a pas besoin d’hommes pour survivre. Les cygnes, les canards et les oies sont principalement des herbivores. Si vous voulez vraiment les nourrir, apportez du maïs cuit, de la salade verte ou du blé. »

Apprenons à respecter les interdits et à nous informer: faire ce qu’il faut peut avoir des conséquences désastreuses, comme la mort massive de beaux animaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *