Perou – Cuzco, le «nombril» du monde

Perou – Cuzco, le «nombril» du monde
  • Sumo






Cuzco en langue Quechua signifie «nombril». Pour les Incas, le nombril était le centre de toute vie, Cuzco était une ville extrêmement importante pour eux sur le plan spirituel. Elle était le «nombril» du monde. Toute vie était reliée à elle. Les conquistadors découvrirent Cuzco en 1533, à cette époque elle était peuplée de 100 000 habitants. Néanmoins quelques années après la colonisation, l’influence de la ville déclina. C’est en 1911 qu’on entendit à nouveau parler de Cuzco, grâce à la découverte de Machu Picchu. Elle est de nos jours une grande ville touristique, d’où partent de nombreuses excursions vers la vallée sacrée et l’Amazonie.

L’architecture de Cuzco a conservé les traces du génie inca. La ville est constituée d’imposantes murailles aux pierres absolument bien alignées. Et pourtant, les Incas n’avaient pas eu besoin d’utiliser de mortier pour fabriquer de telles constructions. Ce peuple possédait des techniques très avancées par rapport aux Occidentaux.

Cuzco se situe à 3350 mètres d’altitude, la plupart des touristes arrivent à Lima en avion et prennent le bus jusqu’à Cuzco. Si vous avez le mal des montagnes, durant les premiers jours, c’est-à-dire l’impression de manquer d’air, il faut marcher doucement, ne pas prendre de repas trop lourds, manger du sucre ou s’arrêter dans un bar boire une infusion de feuille de coca. Ainsi, vous vous sentirez mieux. La meilleure saison pour partir à Cuzco est d’avril à octobre, c’est la saison sèche, les nuits y sont encore très fraîches, mais la journée est souvent très ensoleillée, et il peut y faire très chaud.

Le mieux est de commencer la visite de la ville par la Place d’Armes (Plaza de Armas), lors du règne Inca la place s’appelait «Huacaypata», qui en quechua signifie «lieu des lamentations» ou «lieu de rencontre». Des cérémonies étaient organisées à cet endroit, chaque année le peuple célébrait l’Inti Raymi (Fête du Soleil). C’est aussi à cet endroit que le conquistador Pizzaro a officialisé la conquête de Cuzco par les Espagnols. Dès l’arrivée des conquistadors, la ville s’est transformée et des constructions baroques ont été édifiées.

La cathédrale de Cuzco a été conçue en deux parties, les Espagnols ont commencé par la Chapelle d’El Triunfo qui a été bâtie sur l’ancien temple de Suntu Wasi (La Maison de Dieu), puis quelques années plus tard, la Cathédrale, en elle-même, a été construite sur le palais de l’Inca Wiracocha. Le monument religieux possède un style Renaissance, à l’intérieur de nombreuses sculptures ornementent les lieux. Beaucoup de temples, de couvents et d’église sont à visiter dans la ville, la plupart ont été bâtis sur d’anciens édifices religieux incas.

cuzco

Cuzco

Le quartier de San Blas, non loin de la Place d’Armes, est très pittoresque, il est appelé «T’oqokachi ou la cavité de sel». En effet, les rues étroites, pentues rendent l’endroit tourmenté, bordées de maisons coloniales magnifiques, les touristes aiment à y flâner. C’est aussi le quartier des Artisans, de plus, de nombreuses familles proposent le gîte et le couvert aux visiteurs.

En dehors de ses monuments religieux, Cuzco est une ville qui possède de nombreux musées. La visite du Palais Archiépiscopal et la Pierre aux douze angles où se situe le Musée d’Art religieux ravira les touristes. Dans la rue Hatunrumiyoc, les promeneurs admireront un mur inca, qui appartenait au palais de l’Inca Roca. Au sein de cette structure se trouve la « Pierre aux douze angles », elle a été rendue célèbre grâce à sa forme géométrique parfaite. Les Incas maîtrisaient l’art du polissage. Les chercheurs modernes sont toujours étonnés de voir avec quelle minutie le peuple inca parvenait à bâtir un monument, étant donné qu’il n’y a pas trace aujourd’hui des outils utilisés à cette époque.

Le Musée Inca, situé dans le Palais del Almirante regorge de trésors archéologiques : orfèvrerie, céramique, tissus, momie, etc. Le Musée d’Art Précolombien Larco, qui par le passé fut la «Kancha Inca» et par la suite la demeure du conquistador Alonso Diaz, a totalement été restauré. Le musée comporte 11 salles avec plus de 450 œuvres allant de 1250 av. J.-C à 1532 apr. J.-C. C’est un musée à découvrir si vous allez à Cuzco.

Si vous admirez réellement le peuple inca, dans ce cas, il ne faut pas hésiter à sortir un peu de la ville et à aller visiter les sites archéologiques situés aux alentours. La visite du célèbre site du Machu Picchu est devenue presque incontournable. Rendu célèbre par l’archéologue américain Hiram Bingham qui par la suite a écrit un best-seller, l’ancien village inca est resté presque intact. De nombreux touristes viennent le visiter chaque année. Une fois arrivé à Cuzco, soit vous choisissez d’y aller à pied avec un guide, ce qui correspond à une marche de 3-4 jours, soit vous prenez le train jusqu’à Aguas Calientes, pour ensuite arriver sur le site à pied ou en bus. C’est un lieu devenu légendaire, à visiter si on passe quelques jours à Cuzco.

A la découverte des habitantsLe complexe archéologique de Sacsayhuaman regroupe 33 sites, le plus célèbre est la Forteresse de Sacsayhuaman. Initialement ce fut un bâtiment religieux, parmi lequel le Temple Hanan Qospo qui était dédié à la cosmologie, à la vénération de l’Inti (Soleil), Quilla (Lune), Chaska (étoiles), Illapa (éclair). La fête du Soleil est encore fêtée tous les 24 juin. D’autres complexes archéologiques, situés chacun à moins d’une dizaine de kilomètres de Cuzco peuvent être visités : le complexe archéologique de Qenko, de Pukapukara et de Tambomachay.

Le village de Pisac à 32 kilomètres de Cuzco est très agréable à visiter, il est réputé pour son marché artisanal. En plus des vestiges archéologiques qui entourent les lieux, vous pourrez découvrir l’organisation des marchés traditionnels au Pérou. Le village de Chinchero, à 28 km de Cuzco, organise lui aussi chaque dimanche une foire où les commerçants et les habitants se servent encore du troc.

Visiter Cuzco c’est partir à la découverte d’un peuple fascinant. Les nombreuses visites possibles dans la ville elle-même permettent au touriste de pouvoir rester sur place tant qu’il le souhaite. Mais s’il désire aller plus loin et visiter la vallée sacrée ou marcher sur les traces des Incas en Amazonie, alors partir de Cuzco est idéal aussi. C’est l’endroit rêvé pour explorer toutes les richesses culturelles du Pérou.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*