Portugal – Séjour sur l’archipel de Madère

Portugal – Séjour sur l’archipel de Madère
  • Sumo






L’évocation du mot île ne fait pas souvent penser à l’île de Madère. C’est au retour de son voyage que l’on se demande comment une île comme celle ci est si peu connue en France.  A trois heures de vol de Paris, elle à tous les atouts d’une grande destination. Climat exceptionnel, paysages variés et somptueux, mer et montagnes, accueil sincère et chaleureux, patrimoine historique intéressant, pas de tourisme de masse… il était temps que l’on s’intéresse à Madère !
L’archipel de Madère est une région autonome rattachée au Portugal. Il comporte l’île de Madère, de Porto Santo, et deux îles inhabitées Selvagens et Desertas.

Madère- Portugal

Sa population composée de 270 000 personnes parle le portugais, et l’anglais est couramment pratiqué dans les infrastructures touristiques. La capitale est Funchal, qui regroupe un peu moins de la moitié de la population de l’archipel.

L’île se situe à 500 km des cotes africaines, au large du Maroc, sur l’océan atlantique. Elle mesure 57km sur 22Km, soit une superficie de 741km2.  Petite en taille, oui, mais c’est sans compter sur sa géographie. Comme ses voisines les Canaries, Madère est volcanique et montagneuse. Ses courbes douces et régulières au départ du littoral sculptent un paysage varié. Ses côtes sont déchirées, ses à-pics impressionnants, le Pico Ruivo culmine à 1800 mètres autour de pics ciselés, de vallées profondes et des ravins peu engageants. Sur les plateaux d’altitude paissent tranquillement les vaches et passent les randonneurs. C’est donc un rendez vous nature que Madère nous propose, un caillou vert au relief animé, idéal pour randonner en douceur, quel que soit votre âge. Son littoral est moins séduisant, les plages sont caillouteuses et noires. Il vous faudra vous rendre à deux heures de bateau ou une demi-heure d’avion à Porto Santo pour vous étendre sur 9km de longues plages blanches bordant une mer tranquille.

Quand partir à Madère ?

On la surnomme l’île du printemps. Sa situation géographique  privilégiée et son relief montagneux lui confèrent une formidable douceur climatique. Les températures moyennes s’échelonnent entre 17°C l’hiver et 23°C l’été. Le taux d’humidité est modéré et il pleut a peine 2 mois par an. Grâce à l’influence des courants chauds, la température de la mer varie entre 18 et 22°C toute l’année. Entre avril et octobre vous bénéficierez à la fois des plaisirs du soleil et d’une température clémente pour randonner ou visiter l’île. Le printemps est la saison idéale pour voir fleurir les milliers de fleurs qui tout à coup colorent l’île.
Le patrimoine naturel de l’île est considérable. La végétation est luxuriante, à la fois tropicale et méditerranéenne. Oiseaux de paradis, magnolias, anthuriums, lauriers, bougainvilliers, mimosas, jacarandas, tulipiers du Gabon, bromélias, orchidées, cèdres, bruyères, platanes, bananiers, cocotiers, l’ile est un jardin flottant à elle seule.

L’Unesco a déclaré patrimoine naturel mondial la foret primitive Laurissilva qui compte des dizaines de plantes endémiques et d’autres espèces rares, comme l’orchidée de Madère, unique au monde. Les parcs, jardins et réserves sont nombreux, comme le jardin botanique à Funchal, suspendu en terrasse au dessus de Funchal, ou le jardin de la Quinta Jardins do Lago,  probablement le plus beau jardin botanique de l’île. Vous aurez tout le loisir de découvrir ces splendides espèces naturelles dans des cadres organisés… après la randonnée.

La randonnée pédestre est une activité incontournable pour découvrir la beauté de l’île. Les chemins de randonnées ne manquent pas. Ils suivent la plupart du temps les fameuses levadas, des canaux d’irrigation creusés à même la terre il y a des centaines d’années destinés à conduire l’eau des montagnes du nord vers les vallées sud de l’île. Au total, ce sont 1500 km de canaux qui coulent paisiblement et quadrillent les paysages madériens, souvent décorés par le mimosa et les lichens multicolores qui s’épanouissent de part et d’autres. Certains sentiers sont faciles d’accès, pour les plus gaillards des guides expérimentés vous guideront vers les sommets plus complexes.

Le parc naturel de Madère couvre les 2/3 de l’île, et inclut la réserve naturelle des Iles Selvagens, paradis pour l’observation des oiseaux.

Funchal et ses environs vous séduira par son patrimoine historique et ses attractions touristiques tout au long de l’année. De nombreuses églises, chapelles ou monuments sont classées monument national ou d’intérêt public. Le palais de Sao Lorenço, la forteresse du pico, la cathédrale, l’église du Collège ou des jésuites, le couvent deSanta Clara sont à visiter. Le samedi matin, ne manquez pas le marché municipal, (Mercado  dos Lavradores) où les fleurs sont à vendre parmi les étales de fruits tropicaux, borderies et vanneries à rapporter dans votre valise.

La visite du Musée Madeira Wine Cie ou se confectionnait le meilleur vin de Madère est indispensable, avec une dégustation à l’appui.

Monte est un village adorable dans les hauteurs de Funchal, où l’on trouve de nombreux palais témoins de la splendeur des siècles passés. Sa principal attraction est le Jardin Tropical Monte Palace, riche en fontaines, azulejos et plantes du monde entier. Vous pourrez admirer la superbe quinta Casa du Palheiro Ferrero, ancienne résidence princière reconvertie en hôtel de charme. Vous redescendrez de Monte soit en téléphérique qui offre un magnifique panorama sur Funchal et la cote, soit sur l’un des traditionnels traineaux en osiers montés sur skis de bois et poussés par deux pilotes qui dévalent un parcours de 4 km jusqu’à Funchal.
Les amateurs de golf apprécieront le splendide Golf Palheiro, les marins navigueront autour de l’île avec plaisir, les promenades en bateaux vous permettront d’admirer avec facilité les nombreux dauphins présents le long des cotes, et parfois des baleines. Plus au sud le village de pêcheurs Camara dos Lobos a accueilli Churchill qui aimait venir y peindre, et manger dans un restaurant traditionnel la célèbre espada de viande, une brochette de viande de bœuf géante suspendue au dessus de la table, accompagnée par de la polenta grillée au feu de bois… un délice !
Si vous avez le temps, la cote nord, plus sauvage, procure d’autres satisfactions. Plus arrosée, plus accidentée, plus verte aussi, elle séduira les randonneurs en quête de tranquillité. Les vignes produisant le vin de madère poussent en terrasse près du village de Seixal, les piscines naturelles de Porto Moniz sont des haltes rafraichissantes bienvenues, les plages de Jardim do Mar plus à l’ouest sont devenues le paradis des surfeurs internationaux.
Comme ses habitants, discrets mais souriants, malgré une situation économique tendue, (les ¾ des produits présents sur l’île sont exportés), vous aimerez Madère, et y reviendrez régulièrement. Garanti !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*