Italie – Pise et sa tour penchee

Italie – Pise et sa tour penchee
  • Sumo






Pise est entourée d’une muraille médiévale datant du 11e siècle, c’est une jolie petite ville campée dans la vallée de Cecina, entre la mer à l’ouest et les belles contrées de Toscane à l’est qui l’encadrent. Le fleuve Arno ruissèle tranquillement au milieu du village visité par les nombreux touristes venus admirer la célèbre tour penchée. De nombreux ponts traversent le fleuve, permettant ainsi de l’enjamber et d’avoir une vision sous plusieurs angles de Pise. Les quais et les façades colorées au style Renaissance donnent beaucoup de gaieté au lieu. Mais le plus connu à Pise est bien évidemment sa Tour située Place des Miracles.

Tour de Pise

La place est magnifique, les touristes peuvent y accéder par la Puorta Nova, un parking a été aménagé à proximité. En arrivant, la Tour penchée de Pise domine, d’une blancheur immaculée, elle a été entièrement restaurée très récemment. La place des Miracles est un pôle historique, c’est le lieu le plus important de la ville.

Elle a commencé à être construite le 9 août 1173, on ignore encore maintenant qui a été à l’initiative de ce projet. C’est en 1185 que la tour s’est affaissée pour la première fois. Giovanni Di Simone, très grand architecte de l’époque, a alors tenté par des moyens forts minutieux de limiter les conséquences de cet affaissement. Les travaux pour remettre en état la tour ont continué jusqu’en 1284. Le dernier étage de la tour, qu’on appelle anneau du Campanile, abrite les cloches, il a été conçu par Tommaso Pisano au 14e siècle, elle a surtout été rendue célèbre par les expériences de Galilée sur la gravité, effectuées en haut de la tour.

 

Depuis sa restauration la visite de la tour est ouverte au public, ses escaliers en colimaçon rendent la montée assez vertigineuse, mais le prix d’un tel effort est vite récompensé quand on arrive au sommet, la vue est éblouissante de beauté.

Derrière la Tour, le Duomo possède trois grandes portes en bronze créées par l’artiste Jean de Bologne. La nef est décorée par de nombreuses peintures, elles ont été restaurées et resplendissent au centre du monument. Le tombeau de l’empereur Henri VII réside aussi en ces lieux. L’architecture du monument montre l’influence maure dans sa conception. Le Baptistère situé non loin a été conçu par Nicolas Pisano, une chaire en marbre se trouve à côté. Le musée del Duomo contient de très belles œuvres d’art, dont un Griffon en bronze datant du 10e siècle. Des objets romains et égyptiens égaieront la visite, en vous plongeant dans l’Histoire.

Après votre promenade prolongée dans le Duomo, sur la Place de Miracles, toujours, vous pouvez aller au Camposanto, c’est un ancien cimetière datant de 1277. Les nombreuses fresques restaurées sont absolument magnifiques, quant aux sarcophages certains ont été abîmés lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, néanmoins il y en a encore des très bien conservés. Le musée de la Sinopie est à voir aussi, des dessins peins avec un colorant rouge sur une surface d’enduit ont été retrouvés grâce à nos techniques modernes. Ils sont tous regroupés au sein de ce musée, qui montre de très belles pièces.

Pour visiter tous les monuments de la Place des Miracles, le mieux est de prendre un billet unique, pour une dizaine d’euros, vous accèderez à tous les monuments décrits ci-dessus : musée de la Sinopie, Musée del Duomo, le Duomo, le Baptistère et le Camposanto. Le billet pour visiter la Tour penchée est à prendre à part, pour environs 15 euros vous pourrez effectuer son ascension.

Bon à savoir, pour le Duomo un garde vérifiera votre tenue comme au Vatican, faites attention à ne pas porter un vêtement trop dénudé.
Au sortir de la place, trop peu sont les touristes qui prennent le temps de flâner dans les rues de Pise. Pourtant, une balade sur les quais ensoleillés est toujours agréable, vous découvrirez ainsi tranquillement la ville. Pise comporte huit tours qui cette fois-ci ne penchent pas, de même six belles portes entourent le village. C’est en partant de la Tour Guelfa au bord de l’Arno et en remontant sur la Place des Miracles que vous pourrez les admirer. Les églises de Pise telles que la Santa Maria della Spina ou la San Michele degli Scalzi font aussi parties du patrimoine, elles sont pour la plupart très pittoresques.
À quelques minutes en voiture de Pise se trouve la basilique Saint-Pierre à Grado, elle date du 4e siècle. Saint Pierre y aurait débarqué en 42 après son départ d’Antioche. Les fresques assez bien conservées datent du 14e siècle, elles racontent l’histoire de Saint-Pierre et de Saint-Paul. À l’intérieur de la basilique se trouvent 3 nefs et 12 colonnes de granit et de marbre. La basilique se divise en deux, au sud la partie la plus moderne où se déroulent encore les offices religieux et au nord, les vestiges de la première église. Petit bijou de l’art Roman, la visite de la basilique Saint-pierre à Grado est à ne pas manquer si vous allez à Pise.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*