Honduras – les ruines de Copan

  • Sumo

Le site de Copán a été découvert en 1570 par Diego García de Palacio mais, les fouilles archéologiques ne commencèrent qu’au 19e siècle. L’endroit marque une partie de l’histoire de la civilisation maya. Les mayas se sont installés dans la vallée de Copán 1400 avant Jésus-Christ. Quelques céramiques témoignent de ce passé. D’après les historiens,  Copán avait une activité commerciale très importante. On sait aussi, suite à la découverte de pierres tombales, que les mayas furent influencés par la culture olmèque.
Au 5e siècle, un souverain nommé Grand Seigneur Soleil-Ara-Quetzal régnait sur Copán de 426 à 435. Il était vénéré comme une semi-divinité. Sa dynastie gouverna  Copán durant plusieurs siècles de 250 à 900. Des guerres et des conquêtes eurent lieu, le temple à travers ses inscriptions et ses sculptures, retrace l’histoire du peuple maya. Quiriguá, la principauté voisine fut conquise par 18 Lapins. Mais lors d’une bataille 18 Lapins fut emprisonné puis décapité. Aujourd’hui, les fouilles des archéologues permettent d’en savoir un peu plus sur la population de Copán, la découverte récente d’ossements montre que les derniers habitants souffraient de malnutrition et de maladies infectieuses.

Ruines de Copan

Près de 3450 vestiges d’édifices ont été retrouvés par les archéologues sur un rayon de 24 kilomètres autour du temple principal. Le site s’étend sur plus d’une centaine de kilomètres, on y trouve des ruines, des habitations, des temples, etc. Copán comptait plus de 20 000 habitants.

Le Groupe Principal est composé de nombreuses stèles. Une allée amène les visiteurs à la Grand-Place au milieu de laquelle se dressent les sculptures des rois de Copán. Les stèles les mieux conservées datent de 613 à 738. À l’origine, elles étaient peintes en rouge. Les cryptes creusées aux alentours du monument étaient destinées aux sacrifices et aux offrandes.

Sur la stèle A, le souverain 18 Lapins est représenté avec une coiffe composée de tresses.  Sur la statue de 18 Lapins l’on distingue plusieurs visages sculptés. Les têtes que l’on peut admirer à l’avant et sur les côtés de la ceinture sont la représentation du dieu Ahau Pop. Les stèles du Groupe Principal raconte l’histoire et la mythologie du peuple maya venu s’installer à Copán. 18 Lapins est parfois représenté sous les traits du dieu du maïs, d’un dieu âgé, d’un dieu guerrier… On suit l’histoire des mayas grâce aux nombreuses stèles disséminées au sein du Groupe Principal.

Le monument le plus connu du site et le mieux préservé est le jeu de pelote, construit sous le règne du 13e gouverneur. C’est un édifice assez grand, un peu plus petit que celui de Chichén Itzá, mais sans doute le plus beau du Honduras. On peut encore apercevoir les plans inclinés sur lesquels la balle rebondissait. Les restaurations effectuées en 1985 ont permis de reconstituer l’un des oiseaux sculpté sur la face orientale de l’édifice. Les plans inclinés sont ornés de glyphes, on peut y lire la date à laquelle fut inauguré le jeu de pelote, le 10 janvier 738.

Le jeu de pelote est décoré de végétaux et d’épis de maïs, rendant ainsi un hommage au culte de la fertilité. Le jeu permettait d’honorer le soleil et de prier pour que les pluies soient abondantes.

Au sud du jeu de pelote se trouve le célèbre escalier des hiéroglyphes construit en 763 sous le règne du roi Fumée Coquillage. L’édifice raconte la succession des dynasties royales de la ville. Les archéologues n’ont pas fini de déchiffrer toutes les écritures.

Le temple le plus connu est le Temple 22, celui-ci traduit la façon dont les Mayas concevaient la Création. De nos jours seules quelques sculptures ont résisté à l’érosion du temps. La porte centrale du Temple est l’image de la bouche du monstre Witz. Le Temple symbolisait une caverne vivante ouverte sur l’au-delà. Les bâtiments regroupés sur la partie occidentale du monument sont malheureusement abîmés, quelques sculptures sont encore là pour témoigner du règne de 18 Lapins.

Les têtes et les ornements architecturaux éparpillés sur le site de Copán ont tous été regroupées autour de la rivière et disposées sur l’escalier de la cour Est.

En direction de l’Escalier du Jaguar, vous aurez accès aux Tunnels situés au-dessous de la cour Est. En parcourant les sous-terrains vous découvrirez des constructions antérieures, l’Acropole primitive (400-500) se compose d’une grande plateforme recouvrant la partie sud-est de l’Acropole actuelle. Les gradins visibles sur le côté oriental de la cour Est sont décorés avec de grands masques en plâtre.

Le site archéologique de Copán situé en pleine jungle, près du fleuve Montagua a été construit à seulement 12 kilomètres du Guatemala. Le site est précieux aux yeux des archéologues, il raconte les origines du peuplement de la vallée de Copán. La visite prend plusieurs heures, c’est l’un des plus beaux sites mayas du Honduras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *