Découvrir Le Lesotho

  • Sumo

Peu de gens se rendent au Lesotho, l’attrait de l’Afrique du Sud est bien souvent plus important que celui suscité par ce petit pays dont on n’entend pas beaucoup parler.
Ce pendant, dès qu’on l’évoque à ceux qui s’y sont rendus, les yeux brillent de mille souvenirs, chacun y va de son anecdote sur une excursion dans les Monts Mloti, les rencontres avec les gens chaleureux, les veilles dans un duvet de montagne sous la voûte étoilée…
Le Lesotho est différent de l’Afrique du Sud, soyez en convaincu ! Sa géographie n’est pas non plus africaine, les routes quasi inexistantes vous obligent à lâcher vos réflexes de voyageurs motorisés, l’histoire moins violente du pays a aussi fait évoluer les Sothos différemment (pour ceux qui ne sont pas allés vivre à Soweto).

Le Lesotho est un pays très beau qui mérite qu’on s’y attarde, qui mérite de ne pas être qu’une parenthèse en Afrique du Sud…

Lesotho

Les habitants du Lesotho sont des Basuto et ils appartiennent à l’ethnie des Sothos du Sud.Les coutumes Basuto perdurent, les croyances et rituels également. Des instruments de musique originaux comme setolo-tolo (instrument à corde joué avec la bouche) aux pouvoirs extraordinaires des sangomas (guérisseurs) qui répondent à tous les maux quotidiens, les Sotho ne manquent pas de cérémonies pour améliorer le quotidien.
Lors des grandes sécheresses, on appelle le mokoka-pula pour invoquer les dieux de la pluie, l’eau de mer à boire est un bien très précieux contre les douleurs au ventre.
La culture Sotho s’est beaucoup développée en Afrique du Sud, des township de Durban à Soweto, on rencontre les Sotho un peu partout, alors si vous n’avez pas l’occasion d’aller faire un tour au Royaume dans
le ciel, vous pourrez toujours rencontrer ces gens charmants au pouvoir
envoûtant !

Le parc de Sehlabathebe :

Parc de Sehlabathebe

L’unique parc national se situe à l’ouest du Lesotho. Son accès est très difficile, et nous n’avons pas pu nous y rendre nous même, hélas.L’idéal pour y aller reste de prendre l’avion entre Maseru et Ha Paulus, mais les liaisons sont inconstantes. Par la route, le 4X4 est indispensable, ainsi qu’une bonne carte routière.La visite de ce parc semble valoir le coup, le mieux est encore de bien de renseigner avant de partir (état des routes, ouverture du parc…).Sachez qu’il existe des moyens de se loger (sans forcement camper…).

1 thought on “Découvrir Le Lesotho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *